Entraînez-vous aux ECNi avec La Revue du Praticien

Dossier progressif n°36

Question 1 sur 15
Un homme de 75 ans arrive à votre consultation pour une baisse de l’acuité visuelle. Celle-ci est progressive depuis plusieurs mois et affecte la vision de loin. Elle concerne les deux yeux.
Il se plaint également d’éblouissements notamment lors de la conduite automobile nocturne. Paradoxalement, il trouve que son acuité visuelle de près est bonne.
À l’examen, vous retrouvez une acuité visuelle corrigée de l’œil droit de 6/10e P2, et de 5/10e P2 de l’œil gauche.
La pression intraoculaire à l’air est de 18 mmHg aux deux yeux.
L’examen à la lampe à fente retrouve des yeux blancs et indolores, une cornée claire, un test à la fluorescéine négatif, une chambre antérieure calme, un réflexe photomoteur normal et consensuel conservé, des opacités cristalliniennes bilatérales.
Le fond d’œil bilatéral ne retrouve pas de hyalite, pas d’atteinte maculaire ou rétinienne, pas d’atteinte vasculaire et pas d’atteinte du nerf optique (rapport cup/disc = 0,3 ODG).
Le patient présente comme antécédents une dyslipidémie traitée par statines, une hypertension artérielle traitée par inhibiteurs calciques et un antécédent familial chez son père de dégénérescence maculaire liée à l’âge.
Le patient ne rapporte pas de notion de traumatisme oculaire. Concernant son mode de vie, le patient fume 30 cigarettes par jour depuis l’âge de 20 ans environ.
 
Ci-joint la photographie suivante :
 

Le diagnostic le plus probable est :

Dégénérescence maculaire liée à l’âge de forme exsudative

Cataracte bilatérale

Occlusion de l’artère centrale de la rétine

Uvéite antérieure aiguë

Occlusion de la veine centrale de la rétine