Quiz Item 232

Quels sont les principes de la prise en charge d’un œdème aigu du poumon sans signe de gravité ?

 

A - Bêtabloquants débutés en phase aiguë 

B - Oxygène pour saturation en O2 supérieur ou égale à 90 % 

C - Sujet assis  

D - Dérivés nitrés quel que soit le niveau de la pression artérielle systolique

E - Furosémide ou bumétanide IV à une dose qui varie selon le contexte 

 

Extrait de l'Item 232 :

L’oedème aigu du poumon est une urgence médicale d’évolution spontanée gravissime, réagissant le plus souvent bien au traitement. Il est dû soit à une insuffisance cardiaque (oedème aigu cardiogénique) soit à une altération de la barrière alvéolocapillaire (oedème aigu lésionnel).

Le traitement est débuté d’emblée, avant la réception des résultats des examens paracliniques, au domicile ou aux urgences.
Puis le patient est hospitalisé en soins intensifs avec surveillance de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque, de la température, de la diurèse, de la saturation capillaire en oxygène et de l’ECG (scope) :
– sujet assis ;
– oxygène, de telle sorte que la saturation en O2 supérieur ou égal à 90 % ;
– dérivés nitrés (isosorbide dinitrate, trinitrine) d’abord par voie sublinguale : une bouffée à répéter au bout de 3 minutes si la pression artérielle systolique > 110 mmHg, puis par voie intraveineuse (isosorbide dinitrate [= Risordan]).
Attention ! on ne doit pas administrer de dérivé nitré en cas de pression artérielle systolique < 110 mmHg ou en cas de prise d’un stimulateur de l’érection de type sildénafil (Viagra) au cours des 24 heures précédentes en raison d’un risque de collapsus ;
– furosémide (Lasilix) ou bumétanide (Burinex) IV à une dose qui varie selon le contexte. Dans le cas habituel, 40 à 80 mg de furosémide suffisent. En cas d’insuffisance rénale sévère ou chez le patient déjà traité par des diurétiques de l’anse des doses plus élevées sont nécessaires.

Il fallait donc répondre : B, C et E

Vous n'avez pas les bonnes réponses : révisez l'item 232 #abonnés