Quiz : douleur de l'enfant

A propos des anti-inflammatoires non stéroïdiens dans le traitement de la douleur chez l’enfant, quelles sont les propositions exactes ?

A - Ils sont généralement indiqués pour des douleurs de moyenne à forte intensité en association avec le paracétamol

B - Toute prescription doit être précédée de la correction des états de déshydratation et d’hypovolémie

C - Leur toxicité rénale est très fréquente

D - L’ibuprofène est le produit de référence pour les douleurs en traumatologie

E - Leur utilisation est possible chez l’enfant atteint de varicelle

 

Extrait de l'Item 134 : 

" Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : ce sont des inhibiteurs réversibles de la cyclo-oxygénase. Ils sont indiqués pour des douleurs de moyenne à forte intensité en association avec le paracétamol. La toxicité rénale est rare ; néanmoins, toute prescription doit être précédée de la correction des états de déshydratation et d’hypovolémie. Le risque d’ulcérations gastriques est modéré si le traitement est court. L’utilisation d’AINS est contre-indiquée chez l’enfant atteint de varicelle. Pour le kétoprofène, le sirop (0,5 mg/kg ; AMM : 6 mois) est donné 3 à 4 fois par jour. Par voie IV (AMM : 15 ans), il peut être utilisé hors AMM dès l’âge de 1 an (1 mg/kg, 3 fois par jour pendant 48 heures). L’ibuprofène est le produit de référence pour les douleurs en traumatologie, son efficacité est supérieure à celle du paracétamol ou de la codéine seule. Cet AINS possède une marge de sécurité et une tolérance excellente. La posologie est de 10 mg/kg toutes les 8 heures (maximum 600 mg/prise). L’AMM est à 3 mois. Il existe deux concentrations de sirop : soit 10 mg/kg par graduation de poids (3 fois par jour), soit 7,5 mg/kg (4 fois par jour). Les comprimés 200 mg conviennent à un enfant à partir de 20 kg. Les suppositoires de diclofénac ont deux dosages : 25 et 100 mg. La bonne biodisponibilité de la voie rectale permet une première administration de 2 mg/kg suivie de 1 mg/kg toutes les 8 heures. L’acide niflumique par voie rectale ne doit plus être utilisé du fait d’une faible biodisponibilité. "

les bonnes réponses sont : A, B et D

Pour en savoir plus… Item 134 (Douleur chez l’enfant) #abonnés