Peau et grossesse

Pour compléter l'item 23 "Principales complications de la grossesse" nous vous proposons cet article Peau et grossesse paru dans  La Revue du Praticien

 

Peau et grossesse - Boutros Soutou, Sémim Aractingi

Les manifestations cutanées au cours d’une grossesse sont fréquentes et très diverses. Les reconnaître est fondamental afin de distinguer les dermatoses nécessitant une prise en charge particulière des changements physiologiques où les explorations et le traitement sont inutiles.

A part les infections cutanées intercurrentes qui compromettent le pronostic fœtal et les dermatoses préexistantes qui peuvent s’aggraver au cours de la grossesse, il est classique de différencier les modifications cutanées physiologiques des dermatoses spécifiques de la grossesse.

Modifications cutanées physiologiques au cours de la grossesse

Elles sont la conséquence de l’augmentation du taux sérique des hormones et des médiateurs sécrétés par les ovaires et le placenta, de l’expansion du volume intravasculaire, et de la compression des veines et lymphatiques du petit bassin par l’utérus gravide. Elles sont fréquentes, apparaissent tôt, varient en intensité et disparaissent plus ou moins complè- tement après l’accouchement.

MODIFICATIONS PIGMENTAIRES

L’hyperpigmentation est la manifestation cutanée la plus fréquente pendant la grossesse avec une prévalence atteignant les 88 % dans des séries brésilienne et indienne.1, 2 Elle apparaît dès le premier trimestre, atteint particulièrement la ligne blanche, ligne verticale médiane du ventre, qui devient linea nigra, plus intensément en dessous de l’ombilic, mais se manifeste également sur les aréoles mammaires, les mamelons, les aisselles, le périnée et les faces internes des cuisses. Toute hyperpigmentation cutanée antérieure et oute cicatrice peuvent foncer davantage durant la grossesse. La régression spontanée et progressive est attendue en post-partum mais est parfois incomplète.

Le mélasma (fig.1), ou hyperpigmentation en plaques gris marron du visage notamment du front, des joues et de la lèvre supérieure, est également plus fréquent sur les peaux foncées exposées au soleil. Il apparaît à la fin du 3e mois, s’atténue dans l’année suivant l’accouchement pour récidiver à l’occasion d’une grossesse ultérieure, une exposition solaire ou même la prise de contraceptifs oraux. Pour éviter les effets tératogènes des molécules dépigmentantes, le traitement se limite à l’éviction solaire et aux crèmes antisolaires jusqu’après la fin de l’allaitement.

MODIFICATIONS VASCULAIRES

Ces modifications sont l’expression de la diminution du tonus du muscle lisse des vaisseaux sanguins, de l’angiogenèse accrue, de l’augmentation du débit sanguin ou même de la congestion veineuse.

Angiomes stellaires

Ce sont des lésions érythémateuses en étoile où le centre, correspondant à une artériole dilatée, est entouré de capillaires à disposition radiaire (fig.2). Elles sont bien visibles... Lire la suite