Nouveau DP - Oncologie / Gynécologie

Vous recevez en consultation Mme J, 46 ans, qui consulte car elle a palpé une boule indolore dans le sein droit, et est très inquiète qu’il puisse s’agir d’un cancer. Elle ne décrit pas de symptômes généraux, notamment pas d’altération de l’état général.
Elle ne présente pas d’antécédent connu, hormis une interruption volontaire de grossesse à 18 ans. Elle présente une consommation alcoolique occasionnelle et est fumeuse (environ 10 paquets-années [PA]). Elle pèse 75 kg pour 1,65 m.
Elle n’est pas ménopausée, est sous contraception estroprogestative. Ses premières règles remontent à l’âge de 11 ans, et elle a eu 4 enfants, qu’elle a allaités.

Concernant son risque de développer un cancer du sein, celui-ci est à nuancer par :

Son indice de masse corporelle (IMC) la classe dans un groupe à risque de cancer du sein

La multiparité est un facteur de risque de cancer du sein

La pilule estroprogestative est un facteur protecteur de cancer du sein

Vous la rassurez, l’alcool n’est pas un facteur de risque de cancer du sein

L’allaitement a pu favoriser le développement d’une tumeur maligne du sein

Accéder au dossier complet #abonnés