Nouveau dossier progressif

Vous êtes aux urgences la nuit. Vous recevez un patient victime d’un accident de la route. Il s’agit d’un choc violent, voiture contre voiture.

Le patient est un homme de 32 ans, il est conscient, avec un score de Glasgow à 15. Il présente une épistaxis abondante bilatérale, il est douloureux.

À l’examen clinique, on retrouve un œdème facial important (faciès lunaire) prédominant à droite, ainsi qu’un hématome en lunettes. L’articulé dentaire est conservé à gauche mais pas à droite. Le patient présente un trismus et un effacement de la pommette à droite. Par ailleurs, le relief de la pyramide nasale est effacé, il y a un télécanthus et une énophtalmie droite. Il n’y a pas de mobilité du palais ou de l’arcade dentaire.

Le patient ne présente par ailleurs aucun trouble visuel. Il présente une diplopie modérée secondaire à son énophtalmie mais pas de diplopie dans le regard vers le haut. Il ne présente pas de trouble neurologique (en dehors d’un déficit sensitif sur le territoire du V2 droit) et est stable hémodynamiquement.

Le patient présente vraisemblablement une ou des fractures faciales.

Que peut-on suspecter devant cette description clinique ?

Fracture de Lefort II

Fracture du zygoma droit

Fracture des os propres du nez

Fracture du plancher de l’orbite droit

Fracture du complexe naso-éthmoïdo-maxillo-fronto-orbitaire (CNEMFO)

Continuez l'exercice #abonnés