L'item "Spondyloarthrite inflammatoire"

Item 193 - spondyloarthrite inflammatoire - Dr Félicie Costantino, Pr Maxime Breban

Objectifs DIAGNOSTIQUER une spondylarthrite inflammatoire. ARGUMENTER l'attitude thérapeutique et PLANIFIER le suivi du patient.

La spondyloarthrite (SpA) est un rhumatisme inflammatoire chronique fréquent. Elle se caractérise par une inflammation articulaire prédominant sur le rachis et le bassin, mais peut aussi être à l’origine de manifestations inflammatoires extra-articulaires. Ces manifestations cliniques variées et l’absence d’examens complémentaires de référence sont à l’origine d’importantes difficultés diagnostiques. En dépit de la présentation clinique polymorphe, les différents sous-types de la maladie initialement décrits ont été regroupés, notamment dans le but de faciliter la prise en charge diagnostique et thérapeutique.

Épidémiologie

La spondyloarthrite est l’un des rhumatismes inflammatoires chroniques les plus fréquents en France, avec une prévalence estimée entre 0,35 et 0,45 % de la population adulte. Il existe une discrète prédominance masculine avec un sex-ratio d’environ 1,5 homme pour 1 femme. Elle affecte préférentiellement l’adulte jeune et débute dans la majorité des cas avant l’âge de 35 ans.

Manifestations cliniques
La spondyloarthrite est une maladie très polymorphe qui peut combiner de façon variable des symptômes articulaires et extraarticulaires (fig. 1).

Manifestations articulaires
Les manifestations articulaires de la maladie se subdivisent en deux catégories selon leur topographie, axiale et périphérique.

1. Manifestations axiales : syndrome pelvi-rachidien. L’atteinte axiale est caractéristique de la spondyloarthrite avec trois principales localisations : les articulations sacro-iliaques, le rachis et la paroi thoracique antérieure. L’inflammation de ces sites articulaires se traduit par deux symptômes majeurs : la douleur et la raideur. Les douleurs sont typiquement d’horaire inflammatoire  [...]

Accéder à l'Item complet #abonnés