L'item 212 a été mis à jour

Indispensable à la compréhension de l'Item  "Syndrome hémorragique d'origine hématologique", découvrez ici les étapes physiologiques de l'hémostase

Les étapes physiologiques de l'hémostase

L’hémostase est le processus physiologique qui permet de limiter les pertes sanguines après une effraction vasculaire. Elle permet la constitution d’un caillot amarré au niveau de la brèche vasculaire. Ce caillot est constitué de plaquettes agrégées retenues par un filet de fibrine.

Lors d’une plaie vasculaire, l’exposition du sous-endothélium va favoriser l’adhésion des plaquettes à la paroi du vaisseau par l’intermédiaire du facteur de von Willebrand (FvW). Les plaquettes vont être activées et vont permettre la fixation du fibrinogène qui relie les plaquettes les unes aux autres. Le clou plaquettaire instable est ainsi formé.

Le sous-endothélium va libérer du facteur tissulaire qui va directement activer le facteur VII. Le facteur VII activé va enclencher la réaction de coagulation qui est une cascade de réactions enzymatiques dont le but est la transformation du fibrinogène (soluble) en fibrine (insoluble). Chaque facteur de coagulation est une enzyme ou une co-enzyme (fibrinogène-facteur I, thrombine-FII, FV, FVII, FVIII, FIX, FX, FXI, FXII, FXIII). Une fois la fibrine stabilisée, le caillot ainsi formé est stable.

La fibrinolyse est l’étape ultime permettant la dissolution du caillot et la restitution de la fluidité sanguine.

Issu de l'Item 212 "Syndrome hémorragique d’origine hématologique" #abonnés