La démarche diagnostic d'une HTP

Item 222 - Hypertension artérielle pulmonaire - Dr Delphine Bourlier, Pr Marc Humbert, Dr Laurent Savale

Objectifs : DIAGNOSTIQUER une hypertension artérielle pulmonaire de l’adulte

Le diagnostic d’hypertension pulmonaire peut être difficile et nécessite une démarche rigoureuse incluant les données de l’interrogatoire, de l’examen clinique et des résultats d’explorations complémentaires.

la figure ci-dessous résume toute la démarche diagnostique et étiologique à suivre devant la suspicion d’une hypertension pulmonaire et qui est à connaître pour l’ECN.

1 - Devant des signes cliniques évocateurs d’hypertension pulmonaire, l’échographie cardiaque est l’examen de référence à réaliser pour dépister une augmentation des pressions pulmonaires.
2 -  L’échographie cardiaque permet d’établir une probabilité faible, intermédiaire ou élevée d’hypertension pulmonaire.
3 -  En cas de suspicion d’hypertension pulmonaire doit être recherchée en premier lieu l’existence d’une cardiopathie gauche ou d’une
maladie respiratoire chronique.
4 -  La scintigraphie pulmonaire de ventilationperfusion permet d’écarter des séquelles postemboliques en cas de normalité ou d’évoquer le diagnostic d’hypertension pulmonaire postembolique en cas de défects perfusionnels.
5 - En cas de suspicion d’hypertension pulmonaire, le cathétérisme cardiaque droit est l’examen de référence pour confirmer le diagnostic.
6 -  En cas d’hypertension pulmonaire précapillaire, toutes les causes d’hypertension artérielle pulmonaire doivent être recherchées.

 

Accéder à l'item, au cas clinique et aux conseils des auteurs : C'est ICI #abonnés